Outils pour utilisateurs

Outils du site


notes:pa_non_routes

Les PA non routés sont des adresses IP qui appartiennent à un LIR mais il ne s'en occupe pas (non routés par lui-même). Ce qui est donc différent d'adresses IP “PI” qui nous appartiendraient directement.

Le seul actuellement qui fait ça est OpDop à notre connaissance. Il ne gère pas ses IP directement, il les donne à des organisations non LIR.

opdop

La seule condition est de participer aux frais du LIR (80€ HT / an). Notre demande de ressources (des PA et non des PI) est alors largement simplifiée (il faut justifier de l'utilisation d'au moins un /26) et nous coûte 50€ HT/an/ressource + les frais de demande d'assignation (inconnus pour l'instant).

OpDop ne nous vend pas de transit, pas d'hébergement, que des adresses IP. Donc pas de réel soucis d'indépendance.

Là maintenant c'est sans problème.

Quelques quotes intéressantes :

Je n'ai jamais entendu parler de cette solution de PA non routé.

Normal, comme je le disais Opdop est probablement le seul à faire ça, parce que en général la logique est différente : des opérateurs ont une activité commerciale sur IP (hébergement ou transit), donc ils deviennent LIR pour avoir des adresses IP à fournir à leurs clients. De ce fait comme ils sont opérateur IP, le Ripe leur impose d'annoncer leur allocation PA aggrégée, ce qui les oblige à router les PA de leurs clients.

Opdop s'interdit au contraire de mélanger activité d'opérateur IP et ne fait que proposer des services d'opérateur d'opérateur, support, formation, etc. De ce fait Opdop n'a même pas d'AS à elle, et ne route rien ni personne, donc n'annonce pas l'espace qui lui a été alloué par le Ripe. Les PA qui sont assignés à ses membres ne trouvent donc “libres” d'être routés tout à fait indépendamment.

Et si le FAI décide quitter le LIR, perd-il son range ?

Le seul boulot du LIR est de vous attribuer ces adresses, donc oui si vous le quittez ça veut forcément dire que vous renoncez à ces adresses PA.

La seule manière d'éviter ça est d'aoir des PI, par définition.

L'intérêt de la solution proposée par Opdop est que votre contrat avec Opdop concerne exclusivement ces ressources, elles ne sont pas liées à un autre service (typiquement, une offre de transit ou d'hébergement). Donc ne plus vouloir de ces adresses semble être la seule raison pour vous de quittez Opdop :-)

Le statut général est fixé par la loi de 1947. Il en dérive plusieurs formes, et en particulier la SCOOP (coopérative de salariés) et la SCIC (société coopérative d'intérêt général). C'est vers cette seconde forme que nous nous orientons (avec éventuellement un passage par le mode plus simplement “loi de 47”).

notes/pa_non_routes.txt · Dernière modification: 2015/12/18 23:37 par lg