Outils pour utilisateurs

Outils du site


cr:reunions_diverses:25_mai_2013

Contexte

Cette réunion a eu lieu suite à la prise de contact de Thierry WEHR, fondateur de la société WideVOIP (WhichWAN / chmurtz), avec LDN.

La réunion a eu lieu à 15h à Strasbourg au snack Le Michel :

Le Michel 20, avenue de la Marseillaise 67000 STRASBOURG

La réunion s'est terminée vers minuit, après un repas convivial dans un autre restaurant. Les informations données dans ce rapport peuvent être diffusées dans le cadre de l'asso.

Présents

  • Stéphane GLONDU (LDN)
  • Vincent MERLET (LDN)
  • Jonathan MICHALON (ARN)
  • Julien VAUBOURG (LDN)
  • Philippe PITTOLI (ARN)
  • Thierry WEHR (WhichWAN).

WhichWAN

Thierry est le fondateur de l'entreprise.

  • Débuts en 2004 pour de la VoIP dans sa cave, à partir d'un capital de 69€
  • Présent au NetCenter de Strasbourg, à TH2, Equinix et PA2/PA3
  • Pas de service aux particuliers pour l'instant
  • Fourniture de TV via le Luxembourg
  • Full IPv6 depuis 2006
  • Grossite français Mikrotik
  • 7-8 personnes actuellement

Hosting

Hébergement au NetCenter SFR :

1, rue du Havre 67000 STRASBOURG Salle 1B02

  • Prix le plus bas jusqu'ici (voir avec nous pour plus d'informations)
  • Machine 1U (possibilité d'en avoir plusieurs selon les mêmes conditions)
  • Dual-feed (deux arrivée électriques)
  • 0.5A par feed (donc 1A par U)
  • FAS offerts dans le cadre associatif
  • Aucune durée minimale d'engagement dans le cadre associatif
  • Possibilité de coller deux demi-U (genre switch + routeur)

La contrainte énergétique est imposée uniquement pour éviter les abus délirants. Il n'y a pas un ampèremètre derrière chaque emplacement et la consommation peut donc se permettre d'être un peu au-dessus (« 1,2A ça passe… »).

Nous n'aurons pas accès aux machines de façon indépendante (pas de badge NetCenter). La raison invoquée est que la baie est mutualisée avec d'autres clients, et qu'il n'a l'habitude de ne laisser un accès que lorsque la baie complète est louée. Il pourra nous accompagner lorsqu'on en aura besoin, il habite à deux arrêts de tram du DC.

Il nous propose un /29 de management pour ne pas pouvoir perdre l'accès à nos machines (cartes DRAC, etc.).

Collecte

Utilisation du réseau d'initiative publique (DSP) régional. Il couvre toutes les DSP SFR du Grand Est (Haut-Rhin Telecom, Alsace Connexia, Memonet, etc.).

Généralités

  • Pas d'interface pour les tests d'éligilité : il faut envoyer un mail à Thierry.

C'est un projet en cours mais qui ne sera pas dispo avant la fin de l'année.

  • Le test d'éligibilité ne fonctionne pas si la ligne est en dégroupage total (comme actuellement).
  • Collectes au forfait.
  • Tickets à l'opérateur via Thierry.

ADSL en dégroupage partiel (ligne FT à 16,80€ TTC en plus)

  • prix par mois et par ligne : voir avec nous.
  • 96€ TTC de FAS par ligne
  • 60€ TTC par résiliation (à confirmer)
  • Max. 800 kbps / 8 Mbps (oui, c'est limité)

ADSL en dégroupage total (pas de ligne FT)

L'offre n'existe pas encore mais il est motivé pour le faire. Il estime qu'il faudra attendre début juin pour qu'il ait le temps de s'y mettre. Il faudra donc probablement essuyer un peu les plâtres.

Les prix sont donnés à titre indicatifs.

  • prix par mois et par ligne : voir avec nous.
  • 96€ TTC de FAS par ligne (à confirmer)
  • Max. 800 kbps / 8 Mbps (là encore, c'est limité)

SDSL (via la DSP)

  • Légèrement au delà de 100€ (tarif exact : voir avec nous)
  • FAS inconnus
  • 2 Mbps symétrique
  • Engagement 1 an minimum
  • Qualité professionnelle (rétablissement en moins de 4h, un truc du genre)

Thierry indique que le SDSL est toujours accompagné d'une qualité professionnelle et que son tarif n'est jamais abordable pour un particulier.

Collecte téléphonique

Thierry ne souhaite pas communiquer les tarifs de la collecte téléphonique, y compris aux adhérents. Il propose de masquer les prix en globalisant avec d'autres frais, dans la compta. Ce point peut être critique vis-à-vis du modèle associatif. Il sera possible de porter des numéros (y compris des 09).

Authentification

  • Un realname en *.elsdsl.aoip est fourni en proxy-radius (un par FAI).
  • Les LNS peuvent être gérés par WhichWAN (éventuellement avec une réception des logs) mais ça n'est pas obligatoire.

Il pense que ça ne change rien au niveau indépendance et que ça fait une charge en moins.

  • Sinon il faut une instance BGP entre nous et WhichWAN.

Transit

Il y a trois offres de transit au 95e centile à notre disposition :

  • Très bon prix (voir avec nous pour plus d'informations) en passant par du transit situé sur Strasbourg directement
  • Via tous les points de peering + transitaire de Strasbourg : plus du double (voir avec nous pour plus d'informations)
  • Via toutes les portes de sorties possibles chez lui (Telia Sonera, Inteliquent, etc.) : presque le double de l'offre précédente (toujours voir avec nous pour plus d'informations)

Payer plus cher pour avoir les points de peering permet de constater des latences bien meilleures, notamment pour les réseaux Wanadoo et Free. Thierry nous a dit clairement qu'il essaierait de nous filer les peerings même avec la première offre « parce que sinon vous n'allez rien pouvoir apprendre ».

Concernant Gitoyen, il propose de nous interconnecter gratuitement à eux, si on fait un simple VLAN privé. Nous pourrions alors avoir Gitoyen en LIR-transitaire, et annoncer nos routes via le transitaire de Strasbourg avec notre propre AS. Il pense qu'il devrait n'y avoir que très peu de trafic qui entre par Gitoyen (payé au prix du transit Gitoyen) parce qu'ils ont moins de peerings et donc des routes moins intéressantes. En sortie on peut décider de tout faire passer par son transit.

ARN a choisi la solution Opdop, qui consiste à utiliser un LIR non-transitaire, et donc n'avoir qu'un seul lien de transit. Thierry juge (comme d'autres) cette façon de faire de Opdop illégale vis-à-vis du RIPE.

Matériel

Les informations suivantes ne sont que la synthétisation de l'avis de Thierry, et ne constituent pas des obligations. Il a juste indiqué qu'il voyait d'un mauvais oeil les clients qui se pointaient avec une machine chinoise montée de toute pièce.

  • Double-alim (allumée en même temps, avec un feed pour chaque).
  • RAID 5 matériel sur 3 disques + 1 spare ; avec pile de secours ou stockage flash pour certaines cartes
  • Garantie j+1 3 ans
  • Il peut fournir du spare pour le matériel réseau (switch ou routeur).
  • Il pense que son assurance nous couvre (à confirmer), sinon il dit qu'on a pas le choix : assurance xcox (Stéphane corrigera le nom) à 2500€ (TTC ou HT) par an.
  • Il ne faudra pas bloquer l'ICMP si on veut qu'il puisse diagnostiquer un problème.
  • Il déconseille un routeur GNU/Linux (genre Quagga) au profit d'un routeur MikroTik (dont il est le grossiste français).

Divers

  • Cross-connect vers d'autres fournisseurs facturé à +10%.
  • La situation pour les PI IPv6 se serait débloquée au RIPE.
  • Obligation de mettre un logo de WhichWAN sur le site web, en remerciement.
  • WhichWAN ne joue pas avec des technos comme le DPI (trop cher et perte de temps).
  • Il fait historiquement de la QoS voix/data sur son propre réseau mais nous ne sommes pas impactés.
  • L'entreprise se présente comme un opérateur neutre.
  • Elle refuse toute requête judiciaire qui n'est pas accompagnée d'une commission rogatoire.

Bilan

Inconvénients notables :

  • FAS et prix de résilitation (à confirmer) des lignes assez importants pour un particulier
  • Opportunité de dégroupage total mais c'est pas encore fait
  • 8Mbps maximum

Avantages notables :

  • Transit dérisoire.

Donc le surcoût engendré par un adhérent qui télécharge non stop serait limité (en admettant que l'asso ne puisse pas prendre en charge le dépassement).

  • Prix de l'hébergement confortable, qui nous fait prendre moins de risques et nous autorise à prendre moins de marge sur les abonnements.
  • Collecte par ligne / par mois moins chère que FDN.
  • On peut commencer dès qu'on le souhaite.

Si on décide d'y aller :

  • Il faut voir avec Gitoyen pour le VLAN privé (autorisation et faisabilité).
  • Il faut faire la demande de bloc IPv4 à Gitoyen et la demande d'AS / bloc IPv6 au RIPE (ARN les a déjà).
  • Il faut acheter deux machines : un routeur et un serveur de services.
  • Il faut relancer l'invitation pour se faire aider au niveau technique.
cr/reunions_diverses/25_mai_2013.txt · Dernière modification: 2016/02/10 17:23 par lg